TheeErin - 27B-stroke-6! Bloody paperwork! https://www.flickr.com/photos/theeerin/145287882

« Pratiques professionnelles et marges de manœuvre » (Session 3)

La troisième session du colloque, intitulée “Pratiques professionnelles et marges de manœuvre” s’est tenue dans l’amphithéâtre François de l’EHESS le 23 février 2013. Voici, en guise d’introduction, l’extrait de la présentation générale du colloque par Marc Olivier Baruch concernant cette session :

La problématique n’est pas fondamentalement différente pour la troisième session, Pratiques professionnelles et marges de manœuvre. On n’est plus là dans le domaine de la définition de la norme mais dans celui de sa mise en œuvre.
Or les exemples abondent en effet – dans les deux sens, hélas ! – pour démontrer à quel point la connaissance intime des textes, des procédures, des circuits – bref la maîtrise du métier administratif est un facteur décisif de succès ou de freinage des politiques publiques. Que de destins se sont trouvés en jeu derrière le zèle, vrai ou feint, l’absence de zèle, vraie ou feinte, de tel ou tel agent public, à tel ou tel niveau de la hiérarchie !
Cette question de la marge de manœuvre est essentielle. Encore faut-il se la poser… Me vient à l’esprit – pardon pour cette comparaison peu laïque – la parole que Pascal fait entendre au Christ dans le Jardin des Oliviers : « Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé » (pensée n° 553 dans l’édition Brunschvicg).

L’enregistrement suivant correspond à la première partie de cette session et contient les interventions de Danièle Lochak (Université Paris Ouest – Nanterre La Défense) présidente de la séance, Giovanni Focardi (Université de Padoue) pour le rapport introductif et de Julio Ponce Alberca (Université de Séville) pour une intervention intitulée « Setting Early Francoism : Central and Local Authorities in Spain, 1939-1949 » :

L’enregistrement suivant correspond à la seconde partie de cette session et contient les interventions de Chantal Kesteloot (CEGES-SOMA, Bruxelles) et Bénédicte Rochet (Université de Namur) pour une communication intitulée : « Gérer le « moindre mal » : l’administration de la Belgique occupée, 1940-1945″ et de Jean-Pierre Duport (préfet) pour l’ouverture « D’hier à aujourd’hui… »

_____
Crédit bandeau : TheeErin – 27B-stroke-6! Bloody paperwork! en cc sur Flickr


Émilien Ruiz

Maître de conférences à l'Université de Lille 3 | En savoir plus...

More Posts - Website